J'aurais voulu être un auteur de BD Semaine 5

Publié le par Anthony Calla

Bon, et bien bonne semaine cette semaine !

 

Tout d'abord, j'ai enfin terminé les textes de présentation pour le dossier de Charon.

Il s'agit d'une histoire d'aventure rigolote avec Hercule entrainant Charon au fin fond des Enfers par maladresse. Les deux se retrouvent a devoir remonter au risque de leur vie, entrainant moults péripéties.

 

Bref, j'ai donc écrit les textes.

 

D'abord une demi-page de descriptif psychologique par perso principale. A savoir Hercule, le mec sur de lui, persuader que sa force surhumaine lui vient de son entrainement et de son alimentation. Ensuite Charon, une serrure a la place de l’œil et amnésique depuis qu'il a pris la place de nocher des Enfers et poursuivi par tous les sales mecs de l'Enfer. Puis Cassandre, déprimée et déprimante, capable de voir l'avenir, en tout cas son plus mauvais coté. Et enfin Tantale, l'exécuteur des hautes-oeuvres des Enfers, le maitre de la vermine, toujours escorté par une vague de vers.

Viennent ensuite les seconds rôles, nécessitant moins de place pour les décrire.

Ils sont peu nombreux : Hadès, le maitre des Enfers, et Zeus, le maitre tout court.

 

Vient ensuite le pitch, très court, a peine 3 phrases mais important. Il faut que cela donne envie et résume l'histoire en peu de mots. Voila a quoi ressemble celui-ci :

 

Pitch

 

Malencontreusement projeté au bas des Enfers par la faute d'un Hercule maladroit et sur de lui, Charon doit accepter de l'aider a trouver Cerbère pour rejoindre le Styx.

Et comme si arpenter les Enfers alors qu'on est toujours vivant n'était pas suffisamment dangereux, ils devront s'allier avec une prophétesse dépressive pour échapper a un bourreau venu exécuter Charon pour trahison...

 

Puis le résumé du tome 1, puis le résumé du tome 2.

 

Finalement, cela fait environ 5 pages plutôt aérée au niveau de la mise en page.

 

Ensuite j'envoie tout ça au dessinateur pour qu'il me donne son avis. Et ensuite je ré-écris en fonction de ses remarques.

 

En parallèle, j'ai également rajouté des planches au script que j'ai envoyé a Run pour le Doggy Bag.

 

Cela fait déjà 3 semaines que j'attends une réponse. Et c'est parfois un peu long. Le truc, c'est que je ne peux pas vraiment empêcher mon esprit de courir en tous sens et d'imaginer des trucs.

Comme rien ne permet de dire que le script en 30 et quelques planches sera pris par Ankama, j'ai donc décidé en attendant une réponse de rajouter de la densité au scénario en portant le nombre de planche a 46.

Et 46 planches, c'est le nombre magique pour un album. Cela permet d'envoyer le projet a tous les éditeurs pour une édition en one-shoot.

 

Donc, hier, j'ai fait une des choses que je préfère vraiment dans ce boulot, a savoir trouver des idées, exhumer une histoire de mon esprit comme on fait sortir une sculpture d'une gangue de pierre.

J'avais environ 10 planches pour raconter une histoire expliquant comment on devient un psychopathe grâce a une psychologie défaillante et a un environnement familiale néfaste. Comme j'avais déjà écrit des bribes de l'histoire ou le tueur avait environ 13 ans et que je voulais conserver ce passage, je devais axer mon histoire dans la période avant (ça, c'était pas le plus difficile, la pré-adolescence est un moment faste pour la création de névrose).

Par contre, en figure imposée, j'avais Elvis qui devait représenter une part importante de l'histoire.

 

Je pensais franchement que j'allais galérer. En tout cas y passer un peu de temps. Réunir tous ces éléments disparates en une histoire a la fois sensé, sympa, trash et courte, c'était pas évident.

 

Et finalement si...

 

J'ai donc écrit un rapide résumé de 5-6 planches.

Si le pitch convient au dessinateur, je me lancerai dans la rédaction des planches.

 

Ensuite je referais un nouveau dossier et on l'enverra aux éditeurs.

 

Ouf !

 

Ca en fait quand même du taf. Tout ça pour un one-shoot.

 

Rhââââ...

 

Moins d'un mois pour écrire un script, plusieurs pour faire le dossier.

Et encore plus pour avoir une réponse éditeur.

 

Mais c'est cool quand ça marche ^^

 

 

 

 

Commenter cet article